Tension superficielle, état et contamination de surface

La propreté d'une surface est un paramètre clé dans divers procédés industriels. Sa caractérisation peut se faire par mesure de l'angle de contact d'une goutte de liquide déposée. 

Nous pouvons en déduire toute une série d'information comme par exemple:

  • Estimation de l’énergie superficielle d’un solide selon des modèles établis.
  • Vérification de l’efficacité d’un épilamage.

La mesure se fait par analyse d'image, en mode normal ou micro.  

Pour les besoins pratiques en production, nous proposons un dispositif qui permet d'appliquer cette technique de la goutte pour contrôler les nettoyages et les épilamages. Le dispositif Jean-Pierre Renaud (JPR) comporte des liquides de tensions superficielles différentes, chacun dans une petite bouteille à bouchon en PTFE en tant que réserve, avec chacun un huilier comprenant pique-huile, «agate» en PTFE, couvercle basculant recouvert de PTFE et sureau.

Comportement des gouttes de liquides JPR sur une surface polie

Les contaminants visibles sur la surface d'une pièce peuvent être identifiés par la microanalyse couplée à la Microscopie Electronique à Balayage ou dans le cas de composés d'origine organique, par la spectrométrie infrarouge à transformée de Fourier (FTIR). Cette dernière technique permet une approche ponctuelle ou un relevé cartographique des contaminants et de leur nature.

Analyse d'un dépôt fluoré sur une surface métallique polie. Cartographie chimique.
Recherche